Vous ressentez des symptômes apparentés à la Covid-19? Cliquez ici avant de vous présenter au Cégep de Sept-Îles.

Une nouvelle vision en recherche et innovation pour le Cégep de Sept-Îles

3 mai 2021
MENTION DE SOURCE : Donald Bherer

Chers lecteurs,
Chers partenaires,


Il y a quelques jours, dans une entrevue exclusive sur les ondes de Radio-Canada à Sept-Îles, j’ai en tant que directeur général du Cégep de Sept-Îles, levé quelque peu le voile sur la nouvelle vision du Cégep autour de la valorisation des innovations.


C’est dans ce cadre que de nouveaux projets seront bientôt dévoilés pour accompagner les entreprises dans l’amélioration de leur performance. Ces projets feront du Cégep de Sept-Îles un joueur clé dans la transformation organisationnelle et numérique des entreprises de la région de la Côte-Nord, du Québec et du Canada.

Valoriser les innovations par la détention et le développement de la propriété intellectuelle : le défi à relever


Depuis plusieurs années, le Cégep a structuré ses unités de recherche autour de trois créneaux de recherche industrielle : la transformation numérique, l’énergie et le secteur ferroviaire. Ces années de travail ont permis au Cégep de faire des avancées importantes et d’acquérir une expertise de pointe, ce qui le place à l’avant-garde dans chacun de ces secteurs. Ces travaux de recherche ont notamment permis de répondre à des problématiques vécues par les entreprises, à partir de sollicitations préalables de leur part.


Dans ce registre, la paternité des solutions développées reste inhérente aux clients, donc à l’entreprise, ce qui fait certes progresser le niveau de compétences et l’expertise des chercheurs, mais restreint la possibilité de détenir de la propriété intellectuelle par le Cégep.


Dans un autre ordre d’idées, le modèle de financement avec les fonds subventionnaires des projets de recherche se faisant à partir d’un besoin exprimé ainsi que les sommes consenties, cela contraint la possibilité de développer de la propriété intellectuelle autant que d’envisager sa commercialisation. Avec le type de financement actuel, la possibilité d’amener à maturité les preuves de concept et de finaliser les solutions pour atteindre le niveau commercial est donc quasi inexistante.

Aujourd’hui, les questions de valorisation des innovations ne se limitent pas qu’au Cégep de Sept-Îles, mais à l’ensemble des centres de recherche au Québec, comme partout dans le monde d’ailleurs.


Depuis décembre 2020, un accompagnement repensé autour de l’innovation a vu le jour au Québec avec des initiatives comme Axelys et le Conseil de l’innovation du Québec.

À l’échelle mondiale, en Chine notamment, l’une des priorités pour 2021 du ministère chinois de l’Éducation est d’accélérer la commercialisation de la recherche afin de prouver au monde, le contenu hautement innovant de leurs technologies.


Il appartient donc aux centres de recherche de relever le défi de détenir et développer de la propriété intellectuelle pour mieux tirer profit des innovations, dans un contexte économique où les besoins de performance des entreprises ne vont pas aller en déclinant.


En se basant sur une analyse approfondie de ces enjeux, le Cégep de Sept-Îles a initié depuis plusieurs mois un réalignement de sa vision en recherche et innovation autour de la valorisation des innovations, afin de déboucher sur la conception, le développement et la mise en place de projets innovants axés sur la transformation organisationnelle et numérique des entreprises.


Avec ses nouveaux projets, le Cégep de Sept-Îles appuie sur l’accélérateur : il sera désormais en mesure de développer des technologies propriétaires à fort potentiel d’exploitation commerciale au bénéfice de nombreuses entreprises d’ici et d’ailleurs.


Ultimement, ces projets joueront un rôle important dans la revitalisation économique de Sept-Îles, de la Côte-Nord et du Québec, car ils feront rayonner les talents et l’expertise de la région, aideront les entreprises d’ici à être plus compétitives, à croître, à générer des revenus et à créer des emplois. Ils contribueront aussi à diversifier l’économie de la région et à attirer et retenir de nouveaux talents et de nouveaux investissements privés.


Zone d’innovation et bancs d’essai


Le Cégep ne mettra pas pour autant fin à la recherche appliquée dans sa configuration initiale. Au contraire, nous envisageons même d’accroître notre capacité de recherche.
Des projets majeurs d’infrastructures au coeur de la zone d’innovation de Sept-Îles viendront rendre ce premier axe de la vision totalement cohérent.


C’est au coeur de cette zone d’innovation que seront développées et testées les technologies dont les entreprises d’ici et d’ailleurs pourront bénéficier. Plusieurs grandes et petites entreprises de la région et de la province ont d’ailleurs confirmé leur implication dans différents projets. À terme, la valeur totale du projet de zone d’innovation est estimée à 683 M$, qui seront à 84 % financés par le secteur privé.

Le Cégep prévoit également construire à court terme un pavillon bancs d’essai dédié à la recherche spécialisée dans la maintenance industrielle 4.0, l’intelligence énergétique et l’exploitation et la maintenance ferroviaire. Le projet, évalué à plus de 20 M$, pourra accueillir à terme une centaine d’employés et plusieurs entreprises en démarrage.


Plus d’informations sur les projets à venir vous seront dévoilées au cours des prochains mois. Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations à ce sujet ou si vous souhaitez nous rencontrer pour en discuter, veuillez contacter madame Mona Moudallal, M.Sc., gestionnaire, stratégies et développement d’affaires mona.moudallal@cegepsi.ca.


Recevez, Chers lecteurs, Chers partenaires, mes salutations les plus distinguées.

Le directeur général,

Donald Bherer